Sewing

Mon trench Luzerne de Deer & Doe

C’est marrant parce qu’avec Deer & Doe, lors de notre première rencontre, il ne s’est rien passé ^^… J’avais bien remarqué que les coupes étaient “carrées” et de qualité, ce qui impliquait (enfin dans mon esprit) que les patrons associés devaient l’être tout autant. Cependant, pas d’étincelles, juste beaucoup de curiosité, au passage en revue des différents modèles… Et puis… et puis, je suis tombée en extase devant certaines versions réalisées par Bee made et l’Annexe dilettante pour ne citer qu’elles ❤ et j’ai définitivement craqué quand j’ai vu la version de Sylvie et sa jupe Chardon et le petit short Châtaigne de Merci Patrons!

Pourtant il y a bel et bien eu coup de foudre! Et c’est entre le trench Luzerne et Bibi qu’il a eu lieu 😉 parce que dès que je l’ai découvert dans cette version bleu électrique du magnifique twill de Robert Kaufman, mon sang n’a fait qu’un tour! Le mannequin le porte a merveille et est magnifique! La deuxième version de Deer & Doe, en beige, l’est tout autant et il va également à ravir à la jeune femme qui le porte! Bref. Gros coup de coeur pour ce trench ❤

Trench Luzerne

Le trench et moi-même avons une histoire particulière: en fait… je n’en ai jamais acheté car je n’ai jamais trouvé chaussure à mon pied! 😀 Pas la bonne taille, pas la bonne couleur, la bonne forme, le bon prix (uhu ^^),… Bref: toujours un truc à clocher. Pourtant c’est bien pratique un trench à la mi-saison, même pour travailler (enfin ça dépend du job of course :p).

Et puis là, je ne sais pas… poussée par la réalisation de la jupe Chardon (qui attend toujours que je prenne des photos… procrastination mon amour :s), j’ai cliqué sur “mettre dans le panier” sans réfléchir. Je crois qu’on pourra dire que c’est mon achat coup de coeur/folie de l’année! lol

En attendant le patron, je dois avouer que je me suis demandé si j’avais bien fait… parce qu’en faisant le tour de la toile et des réalisations des copinettes de cousette, et bien, j’ai été… fort déçue! Aucune version des trenchs cousus ne m’a séduite: aïe aïe aïe! Je suppose que c’est souvent à cause du tissu choisi qui, bien souvent, était trop souple à mon goût et ne mettait pas la coupe de ce trench en valeur comme les modèles du site. Parfois, ce sont les modifications apportées qui ne m’ont pas séduites… Je me suis donc interrogée en me demandant si j’allais réussir à coudre un trench aussi beau que ceux exposés sur le site de la marque… Pas gagné ct’ histoire! D’autant qu’entre temps, je me suis aperçue du niveau de couture (achat coup de folie je vous disais ^^): 5/5 soit “niveau EXPERTE”. AIE ça fait mal! Je ne suis pas débutante en couture mais experte… euh… non, loin s’en faut!

Le temps que le patron arrive, j’avais retrouvé mes esprits (ça m’arrive parfois ^^). C’est donc plutôt sereine que je me suis lancée dans l’aventure… “qui ne tente rien, n’a rien!” 😉

J’ai décidé:

1- de prendre mon temps et d’y aller étape par étape et de ne coudre que quand vraiment j’étais dispo et pas en train de faire plusieurs choses en même temps comme à mon habitude 😀

2- de bien choisir mon tissu et de ne pas acheter par défaut quitte à attendre quelques semaines de trouver la perle rare.

Bien choisir le tissu du trench Luzerne

Pour ce faire, l’article de Camille sur le blog de Deer &Doeé  (et les commentaires associés, très instructifs) a été plus que précieux car j’ai pu faire le tour de la toile et sélectionner le tissu dans une couleur qui me plaisait, une composition et un grammage adaptés (super super importants pour cette pièce) et un prix raisonnable pour ma bourse (ce qui n’est pas le plus simple :s). J’ai trouvé ce chouette sergé de coton chez Mondial Tissus et quand je l’ai reçu, j’ai fait “Waow! Encore plus beau que ce que j’imaginais!” Bon alors, je précise tout de suite: ce tissu est plus épais que celui recommandé (280 gr/m2 au lieu de 224) mais j’ai quand même tenté le coup (tellement peur que mon trench soit trop souple et ne se tienne pas… ) et je ne suis du tout pas déçue bien au contraire! Pour celles qui se décideraient pour ce tissu, sachez cependant qu’il vous faudra une MAC qui passe les épaisseurs comme dans du beurre du fait de cette épaisseur déjà importante 😉 Sinon, mieux vaut rester sur du 224 je pense…

Précision importante (enfin je trouve!): attention à certains sites (comme MPM pour ne citer qu’elle…) qui vous présentent le grammage sous la forme… gr/ml et non gr/m2 ce qui n’est pas du tout la même chose! Dans ce cas, soyez vigilante (au risque de vous mordre les doigts à réception) et faites la conversion suivante: exemple –> 230 gr/ml / 1,40 (la laize: 140 cm) et vous obtenez 164 gr/m2 ce qui pour le coup ne convient pas! Donc: be careful! 😉

Pour le choix du biais, j’ai pas mal cogité aussi… Pour plusieurs raisons:

1- Il fallait qu’il ne soit pas trop “rigide” et épais pour ne pas surajouter à l’épaisseur de mon tissu.

2- Il fallait que je puisse le coudre sans changer de fil, histoire de ne pas tourner dingue entre toutes les pièces avec et sans biais! 😉

J’ai donc opté pour un biais Liberty (oui oui je sais il coûte un bras… mais c’est la première fois que je m’en offre et puis… ce trench le vaut bien non?), impeccable pour la finesse du tissu et parfaitement coordonné à ma couleur de tissu et de fil.

A propos de couleur, j’ai choisi rouge (passion ^^). J’ai lu (jenesaisplusoù) que le rouge va à tout le monde, aussi bien aux blondes qu’aux brunes, ce qui m’arrange parce que j’ai tendance à être parfois brune parfois blonde ^^ Donc tout va bien de ce côté là! 😉

Ceci dit, j’ai longtemps hésité avec le gris anthracite, magnifique et très classe, le moutarde, magnifique, très tendance et très “bonne humeur” je trouve, et le Denim que j’ai en fait très vite écarté car finalement assez passe-partout… Comme j’avais envie de couleur, quoi de mieux que le rouge? 🙂 Et puis, après tout, si je m’en sors, rien ne m’empêche alors de réitérer l’expérience (1 fois 2 fois… ;)) dans une autre couleur non? 🙂 Et cette fois en choisissant dans la gamme à tomber à la renverse de Robert Kaufman (soyons fous! ;)) enfin quand je serai un peu plus près des Etats-Unis… sinon bonjour les frais de port ^^

Taille et coupe du trench Luzerne

Pour la taille, je suis exactement comme l’Annexe dilettante (c’est aussi pour ça que j’aime lire ses expériences “couturesques” ^^): un 36 en haut et un 34 pour la taille et les hanches. J’ai donc décidé de partir complètement sur un 36 plutôt que de modifier quoique ce soit: le niveau étant déjà élevé pour moi, je n’allais pas en plus me rajouter de la difficulté si? 😉 Ceci étant, tout au long de cette couture, je me suis quand même demandé si ça allait coller niveau taille… et puis… si! Impec! Enfin… impec pour un premier (détails à la fin de ce billet… si vous avez le courage de tout lire! :p).

Si vous êtes également entre deux tailles, je vous conseille donc de prendre la taille au-dessus. Dans le cas contraire, en prenant la taille la plus petite, ça risque de coincer… vraiment!

Il est important de préciser que le trench Luzerne se porte AJUSTE et CINTRE. Par conséquent, vous ne devez pas prendre une taille au-dessus de la vôtre sous prétexte que c’est une veste… au risque d’être “perdue” à l’intérieur et que ce trench soit vraiment trop grand sur vous! En réalité, ce trench mi-saison se porte sur un tee shirt, un chemisier, un pull chaussette, un pull très fin,… mais n’est pas prévu pour s’enfiler sur un pull, un vrai, bien épais 😉

Trench Luzerne

Si malgré tout, tel était votre souhait, je ne vois que deux solutions:

  1. Vous prenez effectivement la taille au-dessus mais dans ce cas, vous devez toujours porter un pull pour le remplir…
  2. Vous choisissez un tissu de 210 gr/m2 je dirais, plus souple et/ou avec un poil de viscose et vous prenez la taille au-dessus: cela va “casser” le côté ajusté et le rendre plus souple. Par contre, ne soyez pas surprise car il change alors totalement d’allure! Il n’est pas… moins bien, c’est juste un tout autre style 🙂 Certaines revieweuses et testeuses qui ont testé le trench Luzerne ont choisi cette option et du coup, vous pouvez avoir un aperçu de ce que ça donnerait: ici.

Coudre le trench Luzerne

Etant donné qu’il a fallu découper 38 pièces (voui voui 38!), j’ai procédé par étape: jour 1: patronage; jour 2: découpe dans le tissu; jour 3: on démarre la couture des 66 pièces… sans compter les 10 mètres de biais! A propos, si vous n’aimez pas coudre du biais, c’est le moment de changer d’avis, de devenir experte en la matière ou de passer votre tour!  😀 Ceci étant, comme j’avais simplifié la chose en n’ayant pas à faire de changement de fil et/ou de canette, je n’ai pas trouvé la pose de ces 10 mètres désagréables pour deux sous 🙂

Lors de mes recherches sur ce trench, j’avais lu que l’étape des boutonnières passepoilées pouvaient effrayer… J’ai vu qu’une vidéo explicative était en ligne sur le blog de Deer & Doe, ce qui m’a rassurée. En fait, en suivant scrupuleusement les instructions du pas à pas, je ne m’en suis pas trop mal sortie pour une première fois et n’ai pas eu besoin de cette vidéo 🙂 Et honnêtement, ça vaut le coup de tenter car le résultat est vraiment VRAIMENT plus classe que des boutonnières classiques je trouve!

Petite parenthèse: les patrons Deer&Doe sont vraiment TRES BIEN conçus et un bonheur à suivre! Vous ne serez pas déçues c’est certain 🙂

Comme précisé plus haut, je n’ai apporté aucune modif. Ah si! Une seule… enfin si on veut… je n’ai pas mis le bouton sur le pan de droite à l’intérieur car je me connais, je ne le boutonnerai jamais!!! Et comme je n’aime pas spécialement coudre les boutons… :p La boutonnière est faite cependant (si je change d’avis un jour ^^).

Difficulté rencontrée: la pose des manches pour faire coïncider la manche pile poil dans la veste. Etant donné la rigidité (due à l’épaisseur) de mon tissu, pas facile de froncer “serré” sans que cela ne fasse de plis… Je trouve que le haut de mes manches est donc perfectible mais je ne suis pas certaine qu’en insistant davantage, j’y serais arrivée: “le mieux est parfois l’ennemi du bien” dit-on… mais c’est quand même difficile à admettre quand on est perfectionniste sur les bords ^^ Toujours est-il qu’avec un tissu en 224, ça ne devrait poser aucun souci 🙂

Matériel indispensable:

  1. les ciseaux cranteurs en forme olympique: vous allez les utiliser à de trèèèèès nombreuses reprises.
  2. Le fer à repasser: indispensable pour avoir de beaux raccords et de belles surpiqûres (sans ça je vois pas comment ^^).
  3. Impossible non plus de vous passer du thermocollant recommandé si vous voulez avoir ce côté “très propre” je dirais du trench Luzerne.

Astuce incontournable:

  1. Surtout ne pas se lancer dans la couture de la looongue ceinture (longueur parfaite soit dite en passant) sans avoir pensé à l’étape “et comment je fais pour la retourner maintenant?” :p
  2. Le plus efficace à mon sens est de coudre, pris en sandwich entre vos deux pièces de ceinture, un ruban plus long que la ceinture elle-même en faisant quelques points solides pour bien la maintenir en place: le tuto de Sacotin illustre bien l’opération 😉

Mes petits conseils pour ne pas se louper

  • Lavez votre tissu à 40° avec une petite lingette de Décolor’Stop (qui a dit pas de pub? Je fais ce que je veux d’abord, je suis chez moi ^^): c’est un tissu 100 % coton que vous avez choisi (enfin normalement) qui peut donc rétrécir un peu au premier lavage. Il serait dont dommage de prendre des risques sur une pièce aussi exceptionnelle que le trench Luzerne (et aussi cintrée! ;))
  • Lorsque vous découpez vos pièces, laissez le calque sur chaque série de pièces (qui sont par deux ou par quatre parfois). Cela vous évitera de vous mélanger les pinceaux et au milieux de 66 pièces, il y a de quoi! 😉
  • No automatic alt text available.
  • Lisez bien, AVANT de commencer, le tuto en long en large et en travers afin de détecter les passages qui éventuellement pourraient vous poser quelques soucis techniques. Si tel est le cas, faites vos petites recherches sur la toile pour y remédier avant de démarrer.
  • Avant de piquer, vérifiez bien le sens de votre tissu. Avant de poser le biais, vérifiez ce sens encore une fois (on ne sait jamais, si vous avez oubliez la première fois ^^). Parce qu’après, s’il y a souci, il faudra enlever ce biais, découdre et recommencer. En soi, ce n’est pas compliqué… cependant, sachez que vous n’avez que peu de marge de manoeuvre (environ 50 cm de biais en sus) donc si vous abîmez le biais lors de l’opération, vous risquez d’être juste juste, voire à cours de biais. Deux options donc: bien vérifer OU être super méticuleuse quand vous enlevez votre biais (uhu ^^).

Mon petit bilan: “je couds mon premier trench Luzerne” 😉

Bon alors et cette couture? Je n’ai pas souffert ^^ et j’ai même pris beaucoup beaucoup de plaisir à voir ce trench se monter. Je dois avouer qu’au fur et à mesure de l’avancement de cet encours, j’étais plus que ravie de voir la qualité de ce patron qui faisait que tout s’emboîtait parfaitement et que le résultat faisait très “pro”! Donc chapeau bas à la créatrice de ce trench et son tuto: BRAVO!

Résultat de recherche d'images pour "i did it!"

Et donc? Côté résultat? Un trench ajusté juste comme il faut, avec une taille haute et cintrée, et une large jupette. Au premier essayage, je me suis demandé si c’était normal une taille aussi haute… Après vérification, oui ça fait partie de la coupe si vous regardez bien mes modèles préférés, ceux de Deer & Doe itself! 😉 Au deuxième essayage, avec mon 34 fillette, je me suis dit que je n’étais pas prête de remplir cette jupe alors pourquoi ne pas la réduire de deux centimètres sur chaque côté (et enlever le biais Liberty??? Ahhhhh l’horreur en perspective! Les connaisseuses de ce tissu très fin me comprendront ;))… Et puis finalement, je me suis dit que ce serait une belle bêtise (OUF! Je laisse le biais ;)) car ce trench est très bien proportionné et harmonieux ainsi: modifier les mesures casserait ce “perfect result”. J’ai donc abandonné l’idée et finalement, je le trouve très bien ainsi. Je me sens juste un peu “princesse” du coup dans ce trench qui tourne et qui a un peu plus d’ampleur que sur les modèles du fait de la “rigidité” de mon tissu… Enfin bon, à première vue, à vérifier sur les photos ^^ :p Je compte sur vous pour me dire ce que vous en pensez…

Que vous dire d’autre? Que je suis in love avec ce trench, que je (Madame la Difficile ^^) suis reconnaissante à Deer & Doe d’avoir créé un tel modèle, un modèle qui me séduit totalement à tous les niveaux? Que je suis encore un peu éberluée d’être arrivée à ce résultat et que c’est peut-être la première fois où je suis vraiment fière de mon ouvrage… Non non pas de petite larme mais quand même! :p Ce trench m’a un peu toute retournée et restera dans mes annales personnelles de couture.. et dans mon placard, prêt à être porté en toute occasion! 😉

Les photos de mon trench Luzerne

Et les photos? Bin fait encore trop chaud, bin j’ai une tonne de dossiers à corriger pour mes grands élèves, bin j’ai des galas et spectacles de fin d’année à suivre, bin j’ai des apéros à partager avec mes Namoureux et nos Zenfants, bin… chuis débordée quoi! 😉 Mais promis, d’ici trois semaines maxi, vous aurez les photos du trench Luzerne, de la jupe Chardon Deer & Doe, de mes Dames de coeur de Chut Charlotte, de ma robe Martini de La Maison Victor et peut-être une ou deux petites choses de plus… Enfin si vous êtes très sages bien sûr ^^

EDIT DU 30/06/17: TADAMMMMM!!!!

trench21trench211

Mon deuxième trench Luzerne

  • J’ai (déjà!!!) envie d’une version moutarde mais j’essayerai de le trouver en 224 gr/m2 ( + ou – 5 gr/m2) de façon à avoir exactement la même souplesse/tenue que les modèles de Deer & Doe (ainsi que de belles manches impeccablement cousues à la veste ;)). Il faudra qu’il soit aussi beau que celui de Mondial Tissus et à moins de 12 euros le mètre siou plaît ^^ (et si je ne trouve pas selon ces critères… je repartirai sur le même -en moutarde donc- que celui choisit pour ce premier trench Luzerne car il est vraiment à mon goût!).
  • Je ne commanderai que 3 mètres (et non 3 mètres 50 comme précisé dans le patron) car cela suffit largement pour réaliser ce trench.
  • Je corrigerai mon erreur (de débutante ^^): je rallongerai le buste de ce 2ème trench coat de 2 cm. Vous ne trouvez pas que le mien a une taille un poil trop haute? :s En vérité, je pense que si vous mesurez entre 165 et 170 cm, il est bon de rajouter 1 à 2 cm dans la hauteur du buste et 3 cm si vous êtes au-dessus de 170 cm… mais ceci n’engage que moi ^^.
  • Je couperai la jupe dans un 34 et non dans un 36 histoire qu’il soit vraiment complètement totalement définitivement (Bref. Vous avez compris l’idée ^^) à ma taille.
  • J’ai déjà hâte de voir ce que cela donnera et si je serai aussi fan de cette version que je le suis de mon trench Luzerne rouge passion, aussi perfectible soit-il pour un premier 🙂

Bisous les copinettes et à très vite! 😉

NB: je crois (nan chuis sûre ^^) que je devenue une adepte de Deer & Doe. C’est dit 😉

PS: Merci MaJade ❤ pour les photos 🙂

Advertisements

8 thoughts on “Mon trench Luzerne de Deer & Doe

  1. So what ???
    Même pas une pauvre photo d’un pauvre extrait, genre un bout de tissu ?
    Comment t’abuses :p
    J’ai tout lu quand même hein 😉 bon le taille 34/36 est légèrement agaçant, mais c’est pas grave, je t’💖 quand même uhuhu…

    1. Heureusement qu’il fallait que je rajoute des trucs à ce billet :p sinon je n’aurais pas vu ton com! Bah WordPress est en vacances faut croire ^^
      Oui non pas de photos: c’est bien de pas faire toujours la même chose… nan? ^^
      On s’en fout de la taille: il va à toutes les morphologies ce trench, les sauterelles comme les plantureuses 😉 Un truc de dingue j’te dis: il est magique ouais ouais 🙂
      Ouf tu me rassures quand même ^^

  2. Ah oui mais forcément, tu rajoutes les photos sur l’article, comment tu veux que je suive moi, woooh !
    Au delà de cette de truadage (truanderie ?), c’est alors comment dire…

    Ben du travail de pro quoi, c’est juste waou (je manque cruellement de vocabulaire…) !
    A tomber et tout ça !! Réalisation impeccable et présentation qui laisse sur les fesses (y a d’autres mots mais je vais éviter pour rester correcte 😀 ) ! T’es juste canon quoi.

    Et après ça, tu crois vraiment que je vais montrer mon truc qui ressemble à rien ???
    Ah ah ah… 😉

    1. Ah mais je l’ai dit! Dimanche dernier si je me souviens bien… Bon enfin il semblerait que pas mal de monde l’ait loupé (ce post) vu que tu es la quatrième personne qui m’en parle :s Peut-être que je vais repartager ce billet du coup… Ahlala FB et moi parfois on ne se comprend vraiment pas ^^
      MERCI tu me fais rougir derrière mon écran ❤
      Et je suis sûre que tu mens: j'ai vu la bourse que tu as faite et elle est "just perfect" DONC j'attends la suite! Nanmaisoh :p

      1. Erf… Ben j’ai loupé l’info dimanche alors 😥
        Bon le principal, c’est j’ai vu, j’ai constaté et j’ai aimé 😀
        Et ben là genre “j’essaie” de couper une robe inspiration médiévale et je dis bien j’essaie 😉
        Mais j’ai fait l’article du sporran (oué, j’ai décidé que ça en était un) et d’une robe (simplissime) de la pépète.
        Quant aux photos de mon ensemble, j’arrive pas à m’auto prendre snif snif…
        Ou alors photos non porté, ça peut être une solution…

  3. Ah mais ils ne sont pas publiés tes billets si? Je ne les trouve pas :s Demande à un de tes loulous de te prendre: ils aiment bien en général… et c’est toujours plus joli que sur un cintre je trouve (même si parfois ils nous coupent la tête ou les pieds ou les deux! 😉 :D)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s