Mon Bullet Journal 2016: suite et fin!

Alors voilà! On y est! Je pense avoir fait le tour du Bullet Journal adapté à mon quotidien et à mon fonctionnement personnel… Au bout de 150 pages grisées, je peux dresser un petit bilan très instructif puisqu’il me permet de déterminer avec précision mes besoins en matière d’organisation et d’outils.

Le Bullet Journal: un indispensable!

J’en étais persuadée quand je l’ai découvert mais là, je peux affirmer que le Bullet Journal est carrément devenu un incontournable dans mon quotidien! En fait, il ne fait que remplacer mon petit carnet qui me suivait partout sauf qu’il pallie à tous les défauts du dudit carnet et qu’en plus, il me libère l’esprit, m’aide à affiner mon organisation et me permet aussi de me faire plaisir lors de sa conception par la redécouverte de l’écriture et du dessin (redécouverte car c’est vrai que je les avais un peu abandonnés tous les deux ces derniers temps…).

Bref: le Bullet Journal… j’adooore! 🙂

L’organisation interne de mon Bullet Journal

Après avoir testé plusieurs types d’organisation, de présentation, notamment au niveau des semaines, j’ai enfin trouvé celle qui me convient le mieux et qui me permet de m’y retrouver sur les plans personnel et professionnel. J’avoue avoir testé plusieurs mises en page que je pensais convenir à mon mode de fonctionnement… et une fois mises en pratique, ces présentations particulières se sont avérées inadaptées à mon cas personnel.

Par exemple, j’ai adoré le principe de la dutch door que j’ai aussitôt mise en pratique… sur plusieurs semaines (cf ci-dessous)… pour m’apercevoir que le concept est génial mais inadapté à mon usage personnel car quasiment vide au bout du compte! Donc exit la dutch door (même si je trouve ça toujours super!).b4b9b19bj38

Je suis passée d’une organisation double page avec 4 jours à une organisation à la semaine sur une double page + un encart « notes pour la semaine suivante » et après avoir testé plusieurs organisations, je pense que c’est celle qui me convient le mieux.

J’ai également intégré des pages « monthly » avec des infos qui me sont utiles et que je retrouve donc tous les mois alors qu’avant j’avais tenté :

  1. de les faire tenir dans ma double page hedbo (pas suffisamment de place)
  2. de les positionner dans la dutch door (trop de place vacante!).

Donc autre système testé qui me va: une double page qui varie selon mes besoins avec plus ou moins de catégories qui varient elles aussi selon mes besoins mensuels.

à gauche: page « vacances » avec une présentation simplifiée et à droite: page « couverture » du mois de novembre précédant la double page détaillée

Comme je le disais dans ma petite présentation du Bujo ou celle de mon second bilan, « il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis! » Et je dois dire qu’à ce niveau, j’ai pas mal évolué (mouahaha ;)) sur un point en particulier. Je ne voyais pas trop l’intérêt des trackers (en ce qui me concerne hein? On est bien d’accord que ce que j’aime ou pas n’est pas vérité générale bien sûr: à chacun son Bujo! ;))… Et bien en utilisant ce Bullet Journal, je me suis rendue compte qu’un tracker météo me serait des plus utiles pour notre grand projet familial qui se construit doucement mais sûrement <3, qu’un tracker pour suivre les dépenses mensuelles variables permettrait de planifier davantage nos économies. Bref vive les trackers! LOL

b6

Les détails de mon Bullet Journal

On lit souvent que le BuJo peut très vite devenir chronophage. C’est très certainement vrai… mais pas dans mon cas personnel. Je m’explique. L’objectif du BuJo pour moi est d’allier efficacité et optimisation de mon organisation personnelle et familiale tout en y prenant un certain plaisir. Je n’avais donc ni l’envie ni le temps d’y passer trop de… temps! lol Je construis donc mes weekly sur trois semaines (qui correspondent à un cycle complet dans mon job) et me réserve une demi-heure ici ou là (non planifiées mais uniquement selon mon envie du moment et mes disponibilités), parfois  un quart d’heure pour les « décorer » de manière assez simple avec quelques petits doodles ici ou là.

Je n’utilise que du noir parce que d’une part, cela me fait gagner un temps fou et d’autre part, parce que je « kiffe grave » le rendu « black and white »! 😉

Je n’utilise ni mashing tape, ni tampon, ni couleurs (ou très rarement et très peu) donc pour la même raison 🙂

Et chaque soir, avant de me coucher, je me réserve un petit quart d’heure pour mettre à jour mon BuJo et faire les reports qui s’imposent.

En conclusion, mon Bullet Journal me demande peu de temps, ne complique rien (et simplifie tout!), ne me coûte pas davantage (investissement de départ: un bon carnet + quelques bons crayons noirs) et m’offre quelques petites minutes plaisir un peu chaque jour! 😉 Bref le BuJo, ce n’est que du bonheur! 🙂

Quelques unes de mes petites gribouilles principalement inspirées de Pinterest:

Page de notes… vierge pour le moment

b10 b11 b12 b13 b17 b18
b21 b22 b23 b24 b26 b27 bj30
bj40 bj41

La forme de mon Bullet Journal

Second point sur lequel je suis revenue: la configuration même du Bujo sous forme de carnet unique.

Quand j’ai découvert le Bujo, j’ai également pris connaissance de l’existence du TN (Traveler Notebook) composé de plusieurs petits carnets reliés les uns aux autres. Parce que l’ensemble me semblait un peu… euh… « chaotique » je dirais, je ne me voyais pas, mais alors pas du tout, avec ce genre de produit. Comme quoi… encore une fois… les imbéciles toussa toussa :p 😀

Et puis, 6 mois après une utilisation quotidienne du Bujo, 150 pages plus tard, je m’aperçois que malgré le sommaire de départ, je peine un peu à m’y retrouver car les collections sont dispersées dans tout le Bujo (j’en ai une bonne vingtaine je pense), que les trackers sont « perdus » au milieu des collections et des weekly, que les pages perso de notes et de petits dessins augmentent encore un peu plus cette « dispersion »… Il y a bien l’index qui est là pour aider à s’y retrouver mais j’avoue ne pas avoir la patience d’y revenir sans cesse…

Petite liste des films d’animation dont raffole NotreGrande

Et donc j’arrive en ce début du mois de novembre avec un désagréable sentiment de confusion et d' »embrouillamini » quand j’ouvre mon Bujo, ce que je déteste en fait.

J’ai donc pris la décision de faire différemment dans mon prochain BuJo de façon à pallier à ce problème. Pourquoi ne pas séparer mon Bullet Journal en trois parties en mettant:

  1. au début, tout ce qui est infos importantes et agenda
  2. au milieu, tout ce qui est collections
  3. et à la fin, tout ce qui est trackers?

Ce pourrait être la solution… Et tant qu’à penser à ce futur Bullet Journal, je me suis dit que tester un grammage supérieur au niveau du papier pourrait être intéressant étant donné mon envie de tout écrire à la plume dans un futur proche (quand j’aurais épuisé mes crayons en fait ;)). J’ai donc opté pour le Rhodiarama A5 dans un jaune soleil éclatant et séduisant 🙂 qui pour le moment attend mon bon vouloir 😉 Juste en passant: la qualité du papier est juste UN BONHEUR! ❤

Seulement voilà, en cherchant la perle rare (mon prochain carnet donc ;)), je suis tombée nez à nez avec le TN mais le TN sans les défauts (enfin les défauts que moi je lui trouvais. C’est toujours pareil: pour d’autres, le TN était impecc! ;)) de ceux que je connaissais. Et il s’appelle comment ce petit bijou? Le TN X17! 🙂 J’aime beaucoup le nom (cherchez pas… c’est ainsi :p) et cet allié est allemand et de grande qualité. Il m’a séduite parce qu’en définitive, c’est 1 SEUL CARNET puisque rien ne bouge grâce au système d’attaches très intelligent (et breveté). On peut donc appliquer le concept du Bullet Journal en réglant le problème de ce qui moi commençait à me peser, à savoir le mélange des catégories.

Il est très bien conçu car:

  • les carnets (et les élastiques) restent bien en place grâce au système breveté (encoche dans les carnets et la couverture),
  • les carnets sont, AU CHOIX, à pointillés, lignés, quadrillés ou blancs: super chouette ça non? 🙂
  • les pages sont détachables (mais c’est tellement discret qu’on le remarque à peine)
  • il se décline dans toute une gamme de tailles, de matières et de coloris avec toute une série d’accessoires qui peuvent vous être très utiles.
  • On peut y ajouter très simplement autant de marque-page que l’on souhaite et ça c’est super parce que deux dans le Leuchtturm (mon actuel BuJo) c’est trop peu pour moi! 🙂

De plus, ce X17 offre la possibilité d’avoir 1 ou 4 carnets (4, 4, 4 for me please!!!! ;)) et donc de compartimenter son Bujo de la façon suivante (enfin pour mon cas personnel):

  • 1 carnet pour l’agenda avec les calendriers, les monthly, les weekly et daily si besoin (à points)
  • 1 carnet pour les collections (ligné)
  • 1 carnet pour les trackers (quadrillé)
  • 1 carnet pour tout ce qui est créatif (liste des DIY et notes personnelles sur le sujet) (blanc)

Voilà qui semble donc être l’outil idéal pour moi! 🙂 Outil que je me suis empressée de commander à un prix raisonnable (parce qu’il y en a aussi pour toutes les bourses et même si les modèles en cuir sont magnifiques, je n’envisage pas de mettre un tel prix dans mon BuJo avant de savoir si je l’adopte pour un ou deux ans ou pour les vingt prochaines années! ;))

Petit bémol cependant sur ce produit: la qualité du papier est inférieure à celle du Leuchtturm (pourtant de même grammage) ce qui fait qu’avec l’encre, c’est pas super super 😦 . Je dois tester avec mes Faber Castel Pitt et en fonction du résultat, je déciderais si le X17 sera mon Bullet Journal principal (ou pas) 😉 D’après les retours ici ou là, le papier semble top pour les feutres… à voir donc.

Conclusion: je me retrouve face à un dilemme, à savoir utiliser mon Rhodia comme prévu (agenda, collections et trackers) et mon X17 pour tout ce qui est création (projets tricot, crochet, couture, décoration et cadeaux)… ou l’inverse! Pour le moment, je réfléchis encore… mais je pense que le test des crayons et plumes sur l’un et l’autre m’apportera la réponse 😉

Les crayons pour mon Bullet Journal

J’ai testé, pour l’écriture et le dessin, les Staedtler pigment, les Sakura micron et les Faber Castell.

Les Staedtler m’ont vraiment déçue car ils n’ont pas fait long feu comme on dit! Alors quand on connaît leur prix… Bref. Not for me.

J’ai bien aimé les Sakura micron si ce n’est que la qualité du lot (il y en avait 7 dans le lot commandé, de 0,05 à 0,8 mm) s’est avérée assez aléatoire dans mon cas (mais peut-être n’ai-je tout simplement pas eu de chance je ne sais pas…). Deux crayons du lot ont en effet, dès les premières utilisations, émis des signes de faiblesse et un troisième avait la pointe un peu abîmée… Par contre, pour les autres, qualité et longévité +++ je dirais.

Mais ce sont les Faber Castell Pitt qui remportent la palme en ce qui me concerne! D’une part, parce qu’ils semblent « increvables » malgré mon utilisation quotidienne et d’autre part, parce que la qualité de l’encre, d’un beau noir profond, est vraiment au rendez-vous! Et si je devais réinvestir dans des crayons pour écrire ET dessiner, ce serait ceux-là. Par contre, je ne prendrais un lot qu’avec de petits numéros car je m’aperçois, avec mon écriture toute pitite pitite pattes de mouche ;), que j’utilise très peu les numéros au-dessus de 0,4 mm (à l’exception du « B » de FBP pour colorier certains petits dessins).

A l’avenir, je pense m’orienter définitivement vers le stylo plume. D’une part, parce que j’aime ça et d’autre part, parce que c’est bien plus économique quand vous avez adaptateur et bouteilles d’encre :). Cela me permettrait également d’écrire en Sépia, couleur que j’affectionne particulièrement, au même titre que le noir 🙂

Le Bullet Journal = une activité à partager en famille!

Le Bujo est entré dans la famille car mes Zenfants ont adopté le petit carnet que je leur ai acheté à la demande générale à Lidl. Nos deux aînés l’utilisent un peu comme un carnet de pensées du moment et illustrent la pensée du jour par un dessin. Ils le noircissent une à deux fois par semaine je dirais. MaBébounette qui est dans la cour des grands maintenant  😉 puisqu’elle est en CP le noircit un peu tous les soirs avec un petit dessin ou en écrivant les prénoms qu’elle connaît le mieux. Quant à MaRose, elle est devenue ma coéquipière de Bullet: « Maman! On fait notre Bullet? » Elle adore ça! On s’installe avec le portable en vue pour chercher des petites images si besoin et on gribouille en discutant. Un chouette moment et un chouette passe-temps qu’on partage toutes les deux! Et elle se débrouille super bien la mistinguette en plus! 🙂

bj31bj42

Bon alors et pour vous, le Bullet Journal, qu’est-ce que ça donne? Un petit bilan? 🙂

Advertisements

2 réflexions sur “Mon Bullet Journal 2016: suite et fin!

  1. copiiiiiiiine ! moi aussi je me suis mise au bullet il y a 15 mois ! et j’adore ! ca m’a changé la vie, je n’oublie plus rien.
    Je suis partie sur un filofax, format personal. Ca rentre facilement dans le sac et ca ne prend pas trop de place. J’ai essayé le carnet mais je me sentais coincée et je voulais préparer mes mois à l’avance, du coup le format anneaux me convient bien mieux ! Je mets mes collections à la fin de l’agenda, je prépare mes mois bien à l’avance et mes semaines aussi, il est très simple, très peu de fioritures ou petits dessins, je suis nulle, mais ça me va comme ça. Il est avant tout fonctionnel malgré les touches de masking tape !
    Pour janvier, j’envisage de créer mes pages informatiquement, pour avoir quelquechose de plus joli !!!

    • Salut copinette de cousette! 😉 Oui j’y ai pensé aussi au Filofax… le hic pour moi ce sont les anneaux: ça me gêne GRAAAAAVE! lol Mais sinon c’est vrai que c’est juste parfait parce que ça permet, par exemple, d’enlever certaines feuilles, d’en rajouter où on veut, de reporter certaines feuilles dans le suivant,… En plus, tu peux alterner pages manuscrites et imprimées… Bref: le Bullet Journal parfait je dirais même! Sauf que les anneaux: pfff y a jamais eu moyen avec moi. Ceci dit, comme j’arrête pas de dire en ce moment qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, vas savoir! lol Un jour peut-être! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s